You are here
Accueil > Observatoire > Analyses > Denis Pombriant : Le point sur sa vision du marché

Denis Pombriant : Le point sur sa vision du marché

Fondateur et président de Beagle Research Group, entreprise de recherche et de conseil sur le marché du CRM aux Etats-Unis, Denis Pombriant fait partie des pionniers du modèle ASP/OnDemand/SaaS. Ancien VP de Aberdeen Group il a été cité comme l’un des analystes les plus influents de l’industrie du CRM, par CRM Magazine.

Comment voyez-vous l’évolution du modèle depuis ses débuts ?

En 2000, la technologie on-demand en était à ses balbutiements, avec des acteurs tels que Salesforce, qui démarrait, mais aussi Upshot et Salesnet. L’idée de l’ASP était déjà là, mais se cantonnait aux facilités de management, et aux applications CRM conventionnelles. C’était une technologie qui revenait encore très cher en termes de ressources, et on ne percevait pas encore les avantages comparatifs majeurs du modèle. Aujourd’hui, le modèle ASP a fait du chemin, et s’est installé dans des domaines aussi variés que le CRM, les ressources humaines, l’ERP, l’analyse… On comprend que les possibilités sont immenses !
Qu’en est-il du Cloud Computing ?
Le Cloud Computing est avant tout un nom bien trouvé ! Mais ce n’est pas tout : s’il reprend les principes de base de l’ASP, il donne l’opportunité aux entreprises de garder l’intégralité de leurs données. Quand on voit l’évolution de U tube ou de Linked In, on voit bien que l’on va bien plus loin que le CRM d’autrefois.
Que pensez-vous de l’avenir du modèle ?
Le CRM est d’ores et déjà peuplé d’acteurs, il reste encore un peu de place sur le secteur des ressources humaines et de l’ERP, je dirais que les plans sont posés. Salesforce a près de 800 partenaires qui développent des applications dans le Cloud Computing. Aujourd’hui, il faut davantage être attentif à ce que font ces acteurs déjà implantés pour voir de quoi l’avenir sera fait. Je pense qu’il faut regarder du côté du management de contenu et de compensation, du custom development, et aussi des systèmes verticaux à la demande, comme par exemple le marché pharmaceutique.

En fait, les marchés se font une place dans les niches.
Le système semble être rentré dans les mentalités aux Etats-Unis, mais comment voyez-vous le modèle se propager ?
Pour moi, il est clair que les opportunités vont se développer dans les pays émergents. L’inde et la Chine sont des pays dans lesquels les infrastructures sont peu développées, et où les data centers sont trop onéreux. Tous les ingrédients sont là pour donner un accueil favorable au sans fil, au cloud computing. Et quand on considère que le tiers de la population mondiale se trouve dans cette zone du monde, cela laisse présager un bel avenir pour ce type de technologie ! Par ailleurs, le climat économique morose dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui va jouer un rôle certain : les entreprises se voient dans l’obligation de réfléchir différemment, de limiter leurs investissements. Elles sont à la recherche d’alternatives qui leur permettront de faire des économies, et c’est, de mon point de vue, de cette manière que va se concrétiser la convergence vers le modèle ASP.

Interview réalisé par Carol Galand

La Lettre du Cloud
La base de connaissance sur le Cloud --- La Lettre du Cloud est une publication de l’association EuroCloud France. Pour en savoir plus : www.eurocloud.fr. Suivez-nous sur les réseaux sociaux Twitter et Google+.
https://plus.google.com/106701773467548392168

Articles similaires

Haut de page