par Emilien Ercolani, L'Informaticien

Après l’abandon de Dassault Systèmes dans le projet Andromède, le système de cloud computing à la française, Atos et son PDG Thierry Breton se sont montrés très intéressés pour prendre la place vacante, et continuer le travail avec Orange et Thalès. 


La lecture de cet article est réservé aux abonnés de La Lettre du Cloud.
Cliquez ici pour choisir votre formule d'abonnement
Connectez-vous pour consulter l'article

La Lettre du Cloud La base de connaissance sur le Cloud

Abonnez-vous pour obtenir un accès illimité à l'ensemble des articles et ressources du site, et suivez-nous sur les réseaux sociaux Twitter et Google+.

Voir toutes ses contributions

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Analyses

Les jeux sont faits : le cloud public a définitivement gagné la bataille.

Les entreprises doivent accepter le fait que les informatiques « internes » sont dépassées en matière d’innovations, de performances et de coûts. Et c’est… irréversible. Lire la suite…

Europe

Cette mise à disposition permet aux clients du fournisseur de services de data centers de bénéficier de connexions réseau privées à Microsoft Azure avec une sécurité améliorée et des performances élevées. Lire la suite…

Europe

British Telecom (BT) a mis en œuvre un hub de données d’entreprise reposant sur Cloudera pour accélérer ses traitements de données et apporter plus de valeur à ses clients. Lire la suite…

Livres Blancs

La société de conseil en stratégie et en management des risques CEIS (Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique), en collaboration avec le cabinet d’avocats ATIPIC et Business Digital Security, vient de publier un livre blanc sur le thème  » Anticiper les risques et adopter le cloud computing en toute sécurité ». Lire la suite…