You are here
Accueil > ZZZ > Dossiers > Cloud et le Juridique > Droit des Technologies Avancées

Droit des Technologies Avancées

Le Cloud computing : une question d’agilité, de contrôle et de réversibilité

Par Alain Bensoussan le 17 février 2012 9h27 – le blog de Figaro


Le Cloud computing caractérise l'une des nouvelles formes d'externalisation liées à la virtualisation.

La virtualisation est l'ensemble des techniques matérielles ou logicielles qui permettent de faire fonctionner sur une seule machine physique plusieurs systèmes d'exploitation et applications.

De l'agilité technique à l'agilité juridique

Le Cloud computing est défini par le National Institute of Standards and Technology (NIST) comme un modèle permettant l'accès aisé et à la demande à un ensemble de ressources de calcul configurables qui peuvent être rapidement provisionnées et mises à disposition avec un effort d'administration ou des interactions avec le fournisseur de services minimes.

Ce qui transparaît de cette définition sont la facilité, la disponibilité, la souplesse, bref «l'agilité» avec laquelle les services informatiques peuvent être fournis à la direction des systèmes d'information.

L'agilité se retrouve sur tous les plans, à la fois technique et juridique.Qu'est-ce que cela signifie pour la DSI ?

Lire la suite :http://blog.lefigaro.fr/bensoussan/2012/02/le-cloud-computing-une-question-dagilite-de-controle-et-de-reversibilite.html

La Lettre du Cloud
La base de connaissance sur le Cloud --- La Lettre du Cloud est une publication de l’association EuroCloud France. Pour en savoir plus : www.eurocloud.fr. Suivez-nous sur les réseaux sociaux Twitter et Google+.
https://plus.google.com/106701773467548392168

Articles similaires

Haut de page