La rentabilité de Salesforces ravive les débats sur l’avenir du marché SaaS/Cloud

Malgré la rapide croissance du marché SaaS/Cloud, certains avancent l’existence de défauts fondamentaux qui compromettrait une croissance sur le long terme.


Citons par exemple la controverse déclenchée par les résultats Salesfore.com du dernier trimestre. Alors que les revenus de Salesforce.com ont progressé de plus de 30% la profitabilité n’a pas suivi.

Jeff Kaplan interprète ces chiffres comme la preuve d’une stratégie prudente orchestrée par la direction de Salesforce.com dont l’objectif est de dépenser pour atteindre une plus grande part du marché SaaS/Cloud.

Tout comme Marc Benioff, Lars Dalgaard, CEO de SuccessFactors ne s’intéresse que peu à la rentabilité sur le court terme et n’hésite pas à dire que son entreprise peut faire face à des coûts d’exploitation et autres importants, voire même générer facilement de fortes marges si besoin avant un rachat par SAP pour $3,4 milliards. Il est vrai que la marge opérationnelle de SuccessFactors n’est pas un enjeu majeur pour SAP. De même, Oracle n’a pas hésité à racheter RightNow ou Taleo.

Si ce marché était si peu profitable, pourquoi les éditeurs et revendeurs traditionnels pratiqueraient tant de rachats ?

La demande de leurs clients est un facteur dominant mais la perspective de créer des revenus récurrents grâce au modèle de souscription ne les laissent pas non plus indifférents. L’acquisition de Kenexa par IBM s’inscrit dans cette démarche.

Nous somme encore au début de la ruée vers le Cloud et les acteurs majeurs de l’IT rachète agressivement pour tenter de sécuriser des revenus sur le long terme?

Le second volet de cette stratégie consiste à étendre le portefeuille des services proposés en Cloud afin de vendre plus au client déjà acquis. Salesforces illustre bien ce volet puisque l’entreprise de Marc Benioff cherche à étendre sa gamme de services afin de satisfaire les besoin de ces clients CRM. Une annonce est prévue au Dreamforce le mois prochain.

Une des clefs d’un succès sur le marché du SaaS/Cloud est d’occuper des parts de marché et de continuer à s’étendre, indépendamment de la rentabilité à court terme. Il faut bien sûr toujours garder les clients en tête.

Michael Dan

Top