7ème baromètre Markess : une demande toujours soutenue malgré un léger fléchissement

A l'occasion des 8ème Etats Généraux du cloud computing, Markess International a livré les résultats de son 7ème baromètre annuel, réalisé cette année auprès de 135 prestataires.


L'étude confirme une demande en cloud computing toujours soutenue dans le privé mais un décrochage de la demande publique. Celle-ci est jugée soutenue dans les administrations centralisées et dans les administrations territoriales par respectivement 13% et 16% des sondés alors  que pour les grands groupes, par exemple, le résultat est de 48%.

Par ailleurs, 26% des sondés estiment que la demande est encore faible dans les TPE, ce qui peut s'expliquer par des réseaux de distribution non adaptés et par la conjoncture économique. Par catégorie de services, le niveau de demande en SaaS est stable dans le privé, plus soutenu au sein des TPE, des PME et des ETI que dans les grands groupes. A l'inverse, concernant, les IaaS, ce sont les grandes entreprises et les ETI qui soutiennent la demande. Pour les SaaS, comme pour les IaaS, la demande semble être supérieure dans les collectivités territoriales, peut-être plus libres dans leurs décisions d'achat, que dans les administrations centralisées.

Signe d'une conjoncture économique difficile, près de 5% des entreprises envisagent une baisse de leur nombre de clients (contre 0% l'an passé). De même, si les entreprises sont toujours nombreuses à anticiper une forte hausse de leurs carnets de commande (46%), elles sont 41% à envisager une hausse modérée (contre 50% en 2012), 8% une stagnation (contre 5% en 2012) et 4% une baisse (0% en 2012). Concernant les marchés visés, 51% des entreprises ciblent le secteur public et 20% prévoient de le faire.

Markess estime le marché des solutions et des services de cloud computing à 3,4 milliards d'euros en France en 2013. Les SaaS tirent toujours la plus grande partie du marché malgré un rattrapage  des IaaS. Le cabinet PAC mesure de son côté un marché français du cloud computing 2013 autour 1,8 milliards d'euros, alors que les équipes KPMG confirment les chiffres de Markess International.  Cependant, tous les consultants s'accordent sur une croissance du marché de l'ordre de 30% par an. Les effets de cette croissance ne concerne pas que les éditeurs mais l'ensemble de l'éco-système avec une explosion des services connexes d'intégration, d'orchestration, d'automatisation et de sécurisation.

Top