You are here
Accueil > Actualités > Le neuvième « Truffle 100 Europe » vient de paraître

Le neuvième « Truffle 100 Europe » vient de paraître

Truffle Capital vient de publier la neuvième édition de son palmarès des 100 premiers éditeurs de logiciels en Europe. Réalisé en partenariat avec IDC et le groupe CXP, qui ont mené l’étude qui a servi à la publication de l’indice et avec l’appui de l’Essec Business School, ce palmarès livre de nombreux enseignements. 

Dans le Top 10, les trois premiers restent inchangés, SAP en tête suivi de Dassault Systems et de Sage à la troisième place. Hexagon reste à la 4ème position, suivi de Wincor Nixdorf, Asseco Group, Software AG , Datev, Wolters Kluwer et Swift à la dixième place. En 2013, les éditeurs français ont représenté 11,9 % du chiffre d’affaires total du Truffle 100 Europe avec 21 éditeurs, contre 10,6 % avec 19 éditeurs, en 2012. La France conserve sa 3ème position, suivie par la Suède, qui pèse 5,7 % du chiffre d’affaires total du palmarès avec seulement 9 sociétés. L’Allemagne est toujours en tête (49,9 % avec 15 sociétés) et le Royaume-Uni en deuxième position (12,8% avec 20 éditeurs).

Outre Dassault Systems, déjà cité, les français se retrouvent à la treizième place (Cegedim), la 19ème (Murex), la 20ème (Sopra Group), la 29ème (Invensys). Axway est 37ème, Cegid 40ème et Linedata 46ème. Dans les 50 suivants on retrouve dans l’ordre Prodware, ESI Group, Avanquest Software, Berger-Levrault, Isagri, Gfi, Talend, Efront, Generix Group, Infovista, Talentia, Cassiopae et Lectra, soit 21 entreprises de l’hexagone sur 100.

Le chiffre d’affaires 2013 des ventes de logiciels et services des 100 premiers éditeurs a faiblement augmenté de 2,7 % (contre 10 % entre 2011 et 2012) atteignant 42,2 milliards d’euros. Ce chiffre s’élevait à 41,1 milliards d’euros en 2012 et à 37,2 milliards d’euros en 2011. 55 des sociétés du Truffle 100 Europe sont cotées en bourse : elles représentent 80,6 % du chiffre d’affaires total du palmarès. 2013 a vu un retour de la profitabilité, avec des bénéfices en hausse, passant de 5,8 milliards en 2012 à 6,3 milliards en 2013.

Pour Bo Lykkegaard, research analyst chez IDC, « l’industrie européenne du logiciel fait actuellement l’objet de mutations significatives. Les tendances imprimées par les consommateurs, telles que les smartphones et les tablettes numériques, les réseaux sociaux, l’analyse prédictive et le cloud, ont des répercussions sur tous les aspects du monde du logiciel. Ainsi, ces tendances ont considérablement augmenté les attentes des utilisateurs de logiciels d’entreprise.

[…]

Les éditeurs de logiciels ne s’adaptant qu’avec lenteur à ces nouvelles tendances de consommation, ils sont confrontés à des baisses de chiffre d’affaires et à une réduction de leurs marges de profit. Dans le même temps, les innovateurs engrangent des gains significatifs en parts de marché et volumes de production. En d’autres termes, les éditeurs européens de logiciels sont sous le coup de pressions considérables ».

Le détail du classement et des chiffres sont consultables ici.

La Lettre du Cloud
La base de connaissance sur le Cloud --- La Lettre du Cloud est une publication de l’association EuroCloud France. Pour en savoir plus : www.eurocloud.fr. Suivez-nous sur les réseaux sociaux Twitter et Google+.
https://plus.google.com/106701773467548392168

Articles similaires

Haut de page