You are here
Accueil > Dossiers > ERP dans le cloud 2016 > La brasserie Demory, 1 000ème client de Sage 100 Online

La brasserie Demory, 1 000ème client de Sage 100 Online

Bières Demory-Paris, brasseur fondé en 1827, s’est tourné vers le cloud et Sage 100 Online pour assurer sa gestion commerciale.

L’entreprise Bières Demory-Paris a ressuscité en 2009 une marque de bière fondée en 1827 et disparue en 1953. Aujourd’hui principalement brassées en Allemagne, les 7 références de bières Demory devraient bientôt l’être également à Paris. Pour Jonathan Kron, associé chez Bières Demory-Paris, « notre mission est de changer l’image de la bière, en fournissant un produit de haute qualité, joli et populaire. De plus, nous pensons pouvoir séduire des marchés étrangers avec une bière estampillée Paris ».

L’entreprise compte aujourd’hui 250 points de vente (bars, restaurants, lieux festifs) dans le monde, dont 150 à Paris. À l’international, les bières sont vendues en Allemagne, Pologne, Norvège, Suède et au Danemark. Selon Kai Lorch, président de Demory-Paris, « l’entreprise a des projets de création de nouvelles structures, par exemple pour gérer nos projets événementiels ou dans le cadre de notre développement à l’international ». Par ailleurs, le succès de ses bières permet à la brasserie d’afficher une croissance annuelle de 60 à 70 % de ses ventes.

Pour gérer leur entreprise, les dirigeants se sont tout de suite tournés vers des solutions cloud qui répondaient selon eux beaucoup mieux à leurs besoins. Kai Lorch ne souhaitait « ni s’occuper des sauvegardes, ni acquérir un serveur, ni avoir à gérer les mises à jour. Nous voulions également une solution à laquelle nos deux commerciaux pourraient se connecter en permanence, lors de leurs déplacements ou lors de leur passage en douane par exemple. Quand on est toujours à l’extérieur du bureau, le cloud est indispensable ». En plus de cette demande de mobilité, les dirigeants de Demory-Paris étaient à la recherche d’une solution les accompagnant dans leur propre croissance et leur ambition de développement à l’international. En étudiant les offres cloud, Kai Lorch a identifié « peu de logiciels en ligne assez puissants pour répondre à nos besoins, notamment en terme de gestion des matières premières et de traçabilité », critère indispensable dans le cadre d’une activité agroalimentaire.

Les dirigeants se sont finalement tournés début 2015 vers la solution Sage 100 Online gestion commerciale, pour gérer les achats, les devis, les commandes, les bons de livraison et la facturation. Kai Lorch estime que « le logiciel est facile d’utilisation et que l’installation a été aisée. Dans le futur, nous envisageons bien sûr d’utiliser Sage au sein des structures que nous créerons à l’étranger. Par ailleurs, nous sommes également intéressés par l’offre Sage 100 e-commerce, solution de commerce électronique intégrée ».

Arnaud Merlet, directeur de marché Sage 100, estime la part des devis concernant des demandes d’offres on-line à 15 ou 20 %. « Mais ça n’est pas encore naturel. Si la question du cloud arrive de plus en plus par elle-même, nous devons encore beaucoup pousser les produits par rapport aux solutions on-premise ». Les jeunes entrepreneurs, à l’image des dirigeants de Demory-Paris, qui n’ont pas lancé une start-up mais font revivre une brasserie centenaire, n’envisagent souvent pas autre chose qu’une solution cloud pour la gestion de leur entreprise. Serge Masliah, directeur général de Sage France, analyse qu’« une part importante des chefs d’entreprise les plus réfractaires au cloud va bientôt partir à la retraite. L’adoption ducloud s’appuie aussi sur le renouvellement générationnel des dirigeants ».

Hervé Baconnet
Journaliste indépendant --- Médias radio et télédiffusés, enseignant formateur indépendant.
https://plus.google.com/116284891432963700151

Articles similaires

Haut de page