You are here
Accueil > Observatoire > Analyses > Hausse conséquente de l’adoption du cloud public en Europe en 2015 selon Forrester

Hausse conséquente de l’adoption du cloud public en Europe en 2015 selon Forrester

Cette adoption devient aussi une priorité majeure en 2016 pour 62 % des entreprises.

Le rapport « Adoption Profile: Public Cloud In Europe, Q1 2016 », réalisé par Lauren E. Nelson de Forrester et issu d’une étude qui a porté sur près de 400 entreprises du secteur IT au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, établit qu’en Europe, l’adoption du cloud public a enregistré une hausse conséquente entre 2014 et 2015. Alors que 14 % des entreprises avaient adopté le cloud public en 2014, c’est désormais le cas pour 26 % d’entre elles. Par ailleurs, 62 % des entreprises interrogées ont indiqué que l’utilisation de plateformes de cloud public constituait une priorité majeure voire critique sur les 12 prochains mois.

Parmi les principaux résultats de l’étude :

  • La France est en tête des pays européens en matière d’adoption de cloud public. Avec 29 % de décideurs business et IT ayant adopté le cloud public, la France est le fer de lance de cette tendance. Avec 24 %, le Royaume-Uni et l’Allemagne restent en dessous de la moyenne européenne.
  • Les priorités majeures en matière de cloud public sont l’évolutivité et les coûts. Les réductions de coûts (80 %) et l’évolutivité à la demande (80 %) sont les deux priorités majeures citées par les utilisateurs de cloud public en Europe. L’amélioration de la performance pour les utilisateurs internes ou externes à travers le monde figure parmi les principales attentes pour 76 % des personnes interrogées et constitue l’un des avantages du cloud public, favorisant son adoption.
  • Les Européens se soucient de la confidentialité des données. Les principales préoccupations des utilisateurs de cloud public, tout comme de ceux qui envisagent de l’utiliser, concernent la sécurité (protection des applications et des données : 33 %) et la confidentialité (fuites ou vol de données : 22 %). Alors qu’au Royaume-Uni de nombreuses personnes interrogées s’inquiètent de l’insuffisance des niveaux de service du cloud public, les Français constatent que la dépendance vis-à-vis du prestataire rend le changement difficile. Les Allemands, quant à eux, s’inquiètent de l’immaturité des outils de gestion.
  • Les Européens ne font que peu confiance aux prestataires américains. Le Patriot Act et PRISM inquiètent depuis longtemps les pays non-américains. Leur méfiance va au-delà des datacenters localisés aux États-Unis et s’étend à toute société américaine ne disposant pas d’intermédiaire tiers. En 2015, 41 % des Européens interrogés ayant explicitement arrêté ou réduit leurs achats auprès de sociétés basées aux USA ont déclaré avoir pris cette décision parce qu’ils craignaient d’être espionnés par la communauté du renseignement.
La Lettre du Cloud
La base de connaissance sur le Cloud --- La Lettre du Cloud est une publication de l’association EuroCloud France. Pour en savoir plus : www.eurocloud.fr. Suivez-nous sur les réseaux sociaux Twitter et Google+.
https://plus.google.com/106701773467548392168

Articles similaires

Haut de page