SAS présente Viya

Ouverture, cloud, haute-performance forment les fondations de cette nouvelle génération d’architecture analytique conçue pour répondre aux enjeux des Big Data.

C’est à l’occasion du SAS Global Forum, qui a rassemblé 4 000 personnes cette semaine à Las Vegas, que l’éditeur a présenté Viya, son architecture nouvelle génération d’analyse haute performance et de visualisation. Celle-ci doit répondre aux besoins métiers de disposer d’une solution analytique accessible à tous et capable de s’adapter à de multiples problématiques quelle qu’en soit la complexité. Dans un processus analytique, source de valeur pour les entreprises, Viya réduit le délai existant entre l’analyse exploratoire initiale et le résultat final. Elle constitue le socle d’une série d’offres, incluant la richesse des fonctions de machine learning, pour répondre à tous les besoins analytiques.

Ouverte et adaptée au cloud computing, ce bouquet d’offres sera disponible en mai pour certains « early adopters  » et plus globalement au troisième trimestre 2016.

Les avantages de Viya s’étendent au-delà de son ouverture au cloud : puissante et unifiée, cette architecture se déploie aussi sur site. Elle ne nécessite pas d’assembler des codes issus de différents fournisseurs et intègre l’ensemble des technologies permettant de couvrir l’intégralité du cycle analytique. Accessible depuis les langages de programmation reconnus et supportant des API publiques, l’architecture propose des capacités d’analyse et d’exploration de données adaptées à tous les niveaux de compétences.

Toutes les offres initiales disposeront d’une interface utilisateur intuitive ainsi que d’une interface de programmation interactive. En 2016, SAS proposera dans cette nouvelle architecture :

  • Visual Analytics ;
  • Visual Statistics ;
  • Visual Investigator ;
  • Visual Data Mining and Machine Learning

Viya prend en charge de nouvelles méthodes d’analyse accessibles depuis SAS ou d’autres langages (initialement Pyton, Lua et Java, ainsi que des API REST publiques). Elle est orientée services et prend en charge les infrastructures cloud publiques ou privées. L’architecture propose de nouvelles API publiques qui pourront être appelées sous forme de services.

Top