86 % des entreprises comptent s’engager dans le cloud brokering

Une étude PAC commanditée par Linkbynet révèle que ce nouveau modèle est un levier concret de la transformation : 30 % des entreprises auront adopté une solution d’orchestration cloud d’ici 2 ans, soit 50 % de plus qu’aujourd’hui.

Linkbynet a dévoilé à l’occasion de la Cloud Week Paris les principales conclusions de l’étude qu’elle a commandité auprès du cabinet PAC sur « L’usage du cloud hybride en France ». Cette étude a été menée auprès de plus de 500 entreprises dont 27 % comptent plus de 5 000 employés. L’échantillon ciblé devait obligatoirement avoir eu recours au cloud computing. Voici les principales conclusions :

  • L’étude révèle que dans 3/4 des entreprises, c’est la DSI qui met en œuvre la stratégie cloud. 80 % des DSI cherchent à retrouver une place centrale dans l’organisation face aux métiers ;
  • À moyen terme, 80 % des entreprises oseront le cloud public. L’adoption du cloud privé est grandissante, mais plus encore pour le cloud public. Si la réduction des coûts reste toujours une bonne raison d’adopter le cloud, de nombreux répondants citent d’autres types de motivations, d’avantage liées à la transformation numérique ou à l’innovation, illustrant la maturité grandissante des entreprises sur ce sujet ;
  • L’usage du cloud hybride est en plein développement. Le cloud privé managé connait un fort succès car les entreprises veulent contenir leur CAPEX et y voient un bon compromis entre le cloud public et le cloud privé. Mais ce n’est qu’une première étape. Seules 25 % des entreprises ont en fait mis en place une ‘vraie’ informatique hybride ;
  • La principale problématique du cloud hybride tient à la multiplicité et à l’hétérogénéité des SI et des cloud à intégrer puis à gérer ;
  • Ainsi, 86 % des entreprises envisagent que leur DSI s’engage vers le cloud brokering. Cette tendance conforte la vision de Linkbynet dans l’évolution vers l’IT-as-a-service que connaissent les DSI aujourd’hui. Ces dernières cherchent en priorité à :
    • Réduire les coûts (76 %) ;
    • Progresser en flexibilité/agilité (75 %) ;
    • Favoriser le développement de produits/services innovants (71 %).
  • Pour résoudre ces challenges, 30 % des entreprises auront adopté une solution d’orchestration cloud d’ici 2 ans, soit 50 % de plus qu’aujourd’hui. Problématique n°1 : gestion du multi-sourcing des cloud publics (72 %). L’approche multi-cloud est effectivement le plus grand challenge à relever dans une stratégie cloud aujourd’hui.

 

Top