You are here
Accueil > Observatoire > Editoriaux > Les contraintes réglementaires et l’essor du cloud hybride

Les contraintes réglementaires et l’essor du cloud hybride

Par Malcolm Ross, Vice President of Product Marketing chez Appian.

Le casse-tête entre la conformité à la réglementation et l’efficacité opérationnelle pousse les entreprises à choisir le cloud hybride pour leurs applications métier. Elles veulent bénéficier des avantages du cloud mais ont besoin de contrôler les données confidentielles des clients. Ceci est particulièrement vrai dans le secteur financier, où la réglementation exige souvent que les données sensibles demeurent dans le pays d’origine de l’entreprise.

Le cloud hybride est un environnement de cloud computing qui fonctionne avec différentes infrastructures sur site ainsi qu’avec des services de cloud public. L’orchestration entre les plate-formes permet que les données puissent être déplacées entre les composants hybrides. Le cloud hybride offre les avantages de la flexibilité opérationnelle et du déploiement à moindre coût, tout en satisfaisant aux mesures de protection des données et à d’autres exigences réglementaires. En un mot, les entreprises adoptent le cloud hybride parce qu’il constitue la solution idéale.

Nul ne peut nier que le cloud accélère la fourniture de services des entreprises grâce à l’accès à la demande aux applications et à l’amélioration de ces dernières, avec des coûts d’exploitation plus faibles. Grâce à l’absence d’investissement dans les infrastructures, les frais se reportent sur les dépenses de temps et d’équipements pour une fraction de ce que coûterait un système sur site ou un cloud privé. Le défi business d’une solution 100 % cloud, en particulier dans l’industrie financière, est la réglementation, qui impose, en France comme ailleurs, de garantir une sécurité absolue des données clients. Notez, par exemple, que les directives de conformité aux règlements prescrivent que les informations sur les citoyens demeurent exclusivement dans le pays. Comment mon entreprise peut-elle profiter de l’efficacité de logiciels situés hors de mon pays tout en satisfaisant aux exigences de confidentialité locales ? Le cloud hybride offre la meilleure architecture pour les différents besoins d’une solution d’entreprise.

Les changements constants dans les réglementations constituent une autre raison qui justifie l’adoption du cloud hybride par les entreprises. Si mon entreprise choisit une architecture essentiellement fondée sur le cloud mais que mon pays édicte une nouvelle loi interdisant de faire des affaires dans un pays en particulier, l’investissement massif réalisé dans le cloud devra être ré-architecturé pour être conforme à la nouvelle réglementation. Encore une fois, le cloud hybride semble être la bonne réponse.

Dans le cas du cloud hybride, prenons l’exemple d’une solution cloud de Business Process Management (BPM). Le BPM dans le cloud permet l’orchestration entre les réseaux : ce qu’il faut faire, qui informer et l’état des processus. Mais l’entreprise détient toujours les informations d’identification individuelles des possesseurs de comptes.

Avec un BPM dans le cloud, dans une architecture hybride, une société peut fournir des services de comptes dans le cloud mais elle garde le contrôle des données derrière ses propres firewall. En effet, les informations sur les comptes résident toujours dans l’architecture de l’entreprise assurant ainsi le respect des réglementations concernant les données privées. Le cloud hybride permet de garder le contrôle des données tout en conservant les avantages des architectures cloud.

L’avenir de cette technologie dépend des exigences réglementaires de certains pays et de comment celles-ci changent avec le temps. Ce sont elles qui obligent les entreprises à avoir un contrôle toujours plus strict. Il y a plus de 190 pays dans le monde, chacun d’eux promulguant ses propres lois et exigences réglementaires.

Vous devez choisir la solution qui, financièrement, est la plus avantageuse. Et souvent c’est le cloud qui semble être le moins cher. En même temps, vous devez avoir des architectures physiques compatibles quels que soient les changements réglementaires à venir. Ces pressions concurrentielles constituent l’argument le plus solide en faveur du cloud hybride.

La Lettre du Cloud
La base de connaissance sur le Cloud --- La Lettre du Cloud est une publication de l’association EuroCloud France. Pour en savoir plus : www.eurocloud.fr. Suivez-nous sur les réseaux sociaux Twitter et Google+.
https://plus.google.com/106701773467548392168

Articles similaires

Haut de page