You are here
Accueil > Observatoire > Analyses > Cocorico pour la transformation numérique des entreprises françaises

Cocorico pour la transformation numérique des entreprises françaises

Selon une récente étude de Coleman Parkes commanditée par CA Technologies, les efforts de transformation numérique ont un impact direct sur les résultats des organisations. Les entreprises françaises s’en sortent en tête des pays européens.

Si les éditeurs se bousculent pour pousser les entreprises à s’engager dans le processus de transformation numérique, rares sont les études chiffrées sur le sujet. Coleman Parkes Research Ltd a réalisé une telle étude pour le compte de CA Technologies. Baptisée « Keeping Score: Why Digital Transformation Matters », elle a porté sur plus 1 770 dirigeants d’entreprises et responsables informatiques de grandes sociétés, en ligne ou par téléphone, dans 21 pays, représentant une dizaine de secteurs d’activité, entre mai et juin 2016. Les neuf pays de la zone EMEA (Europe, Middle East & Africa) concernés par l’enquête ont été l’Afrique du Sud, l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse, pour 695 répondants au total, essentiellement dans de grandes entreprises.

14 KPI (Key Performance Indicators, ou indicateurs clés de performance) ont été analysés, dans les quatre grands domaines que sont l’agilité, la croissance de l’activité, l’orientation client et l’excellence opérationnelle, des KPI par ailleurs fréquemment utilisés par les organisations pour mesurer l’impact de leur transformation numérique sur leur agilité, leur croissance, leur capacité à répondre aux besoins de leurs clients et leur rendement.

Les initiatives en Europe et dans le monde

Il ressort de l’enquête que 82 % des répondants se sont lancés dans les technologies numériques pour redéfinir leur manière de travailler et comment ils interagissent avec leurs clients. Pour cela, les domaines les plus critiques pour le succès de la transformation numérique sont d’investir dans le recrutements des talents nécessaires pour 89 % des répondants, de concevoir une vision de la nouvelle entreprise numérique pour 87 % et de redéfinir l’interaction avec les clients au travers des technologies numériques pour 77 %.

Les résultats des divers KPI ont été combinés afin d’obtenir des notes normalisées sur 100 appelées BIS (Business Impact Scorecard). Ainsi, avec 47, la région EMEA se positionne-t-elle en retrait par rapport à la moyenne mondiale (53), les Amériques et l’Asie-Pacifique arrivant respectivement à 63 et 56. Mais dans le peloton des pays européens, la France s’en sort en tête, avec un score de 52, à égalité avec l’Allemagne et l’Italie.

Lorsqu’on zoome sur les divers secteurs d’activité, ce sont les télécommunications, avec 59, les services financiers (57) et le secteur public (56) qui arrivent en tête, au niveau mondial. Mais dans la zone EMEA c’est étonnamment le secteur des transports et de la logistique qui arrive en tête, avec 38. Les trois secteurs suivants sont plus conformes à ce qu’on peut attendre : télécommunications, distribution et banque. Ils arrivent à égalité, avec 35.

Le numérique en France

L’étude révèle que les organisations hexagonales utilisant des technologies et des pratiques modernes pour se transformer sous divers aspects enregistrent une croissance de 38 % de leurs revenus et accélèrent leurs lancements de nouvelles applications de 44 %. En outre, 69 % d’entre elles font part d’une amélioration de leur expérience client. Parmi les technologies concernées, on relève les technologies agiles, DevOps, la gestion des API ou encore la gestion des identités, toutes choses dans lesquelles CA Technologies est bien présent.

La confiance dans les investissements numériques est également plus élevée en France que dans le reste de la région EMEA. Ainsi, 85 % des organisations locales s’estiment « assez ou largement en avance » sur leurs concurrents grâce à ces investissements, soit plus qu’en Allemagne (84 %), en Espagne (75 %) ou en Italie (73 %).

Selon l’étude, les entreprises françaises réduisent leurs délais de prise de décision de 28 % et leurs délais de lancement de nouvelles applications de 24 %. En outre, 38 % des entreprises enregistrent une croissance générée par de nouvelles sources de revenus, tandis que 76 % d’entre elles constatent une augmentation de la portée de leurs services numériques.

L’enquête suggère également que les efforts de transformation ont un effet positif sur l’engagement client : 72 % des organisations locales constatent une amélioration de leur expérience tandis que les taux de rétention et de satisfaction augmentent de 41 % et 40 % respectivement.

Les rendements sont également en hausse : la productivité des employés augmente de 35 % et leur rendement de 32 %. En outre, les coûts informatiques diminuent de 39 % en moyenne. Les entreprises font également part d’une augmentation de 39 % de la qualité des applications, tandis que 71 % d’entre elles rapportent une amélioration de leurs capacités de rétention et de recrutement de personnel.

Benoît Herr
Journaliste spécialisé dans les NTIC depuis plus de 20 ans --- Benoît Herr est intervenu sur de nombreux supports de presse informatique professionnelle, dont Le Monde Informatique, Solutions IT & Logiciels ou encore CXP Infos. Actuellement directeur de la rédaction du site magazine erp-infos.com, il est aussi le rédacteur en chef de La Lettre du Cloud. Animateur et organisateur de conférences et débats, il intervient aussi en conseil en communication auprès des entreprises du secteur.

Articles similaires

Haut de page