Première réunion du collectif pour un « candidat numérique indépendant des partis »

Les 9 organisations professionnelles fondatrices du collectif pour un « candidat numérique indépendant des partis » se sont réunies pour lancer officiellement le collectif et démarrer les consultations.

Ces consultations ont pour objectif la création d’un programme original plaçant le développement de l’économie numérique au centre des enjeux de la prochaine élection présidentielle française.

Les 9 organisations professionnelles fondatrices sont : AFUTT (Association Française des Utilisateurs de Télécommunications), AFRC (Association Française de la Relation Client), Alliance Active Data (association des professionnels de la donnée et de ses usages), Cinov-IT (syndicat des TPE/PME du numérique (CGPME)), Cloud Confidence (acteurs du cloud autour de la protection des données), Efel Power (association des éditeurs du logiciel), Eurocloud France (association des fournisseurs de solutions et de services cloud), FNTC (Fédération Nationale des Tiers de Confiance du numérique) et Forum Atena (acteurs du numérique, entreprises et enseignement supérieur).

Après que chacun des représentants des associations professionnelles ait apposé sa signature sur la charte du collectif, un appel a été renouvelé aux autres organisations professionnelles à le rejoindre. Les représentants ont rappelé que les neuf organisations fondatrices représentent déjà à elles seules plus de 2 000 acteurs du numérique, soit le plus important rassemblement de ce secteur en France.

Le collectif a ensuite défini son programme de travail et ses priorités jusqu’à la fin de 2016, à savoir :

  • La rédaction d’un programme d’actions économiques, politiques et sociales permettant d’accélérer de manière très sensible le développement de l’économie des usages du numérique. Le programme devra être compréhensible par tous. Il expliquera de manière concrète les bénéfices, les opportunités et les risques à ne rien faire, pour tout ce qui touche à l’économie numérique. Il dépassera le cadre technologique pour insister sur l’ampleur sociétale de la révolution numérique ;
  • Les moyens de diffuser ce programme vers 3 cibles : Les acteurs publics et politiques, les acteurs économiques et l’ensemble des citoyens français ;
  • La question de l’incarnation du collectif par une personne physique, candidate à l’élection présidentielle sera traitée au début de l’année 2017.
Top