You are here
Accueil > Marchés > Offres > VMworld : l’accord avec AWS éclipse les annonces

VMworld : l’accord avec AWS éclipse les annonces

À Barcelone, où se tient l’édition européenne de VMworld 2016, l’accord signé la semaine dernière avec Amazon Web Services (AWS) a quelque peu éclipsé les pourtant nombreuses annonces produits.

En 2015 c’était le rachat d’EMC par Dell (voir VMWorld Europe : sous le signe du rachat), cette année cet accord qualifié de stratégique et de majeur par ses parties prenantes (voir AWS annonce son alliance stratégique avec Vmware), qui prend le pas sur ce qui avait été « normalement » prévu.

Car ce ne sont pas les annonces produits qui ont manqué, à commencer par la version 6.5 de vSphere, mais aussi Virtual SAN 6.5, vRealize Automation 7.2 ou encore une nouvelle solution de reprise après sinistre pour vCloud Air, toutes choses dont nous vous parlerons plus longuement dans un article à venir.

Le buzz est venu d’AWS et de la nouvelle offre proposée conjointement par les deux frères jadis ennemis : VMware Cloud on AWS, un nouveau service de cloud hybride intégré. Cette offre est présentée comme la solution de cloud public stratégique proposée, vendue et prise en charge par VMware. Dans le cadre de cette nouvelle alliance, AWS devient le principal fournisseur d’infrastructure de cloud public de VMware, même s’il n’y a pas d’exclusivité et que les Google, IBM et autres Azure demeurent d’actualité. De son côté, VMware devient le fournisseur stratégique de cloud privé d’AWS. Grâce à cette alliance, les clients pourront bénéficier du Software-Defined Data Center (SDDC) de VMware sur le cloud public d’AWS. VMware Cloud on AWS leur permettra de faire tourner leurs applications sur des environnements privés, publics et cloud, basés sur vSphere. Les entreprises pourront utiliser leurs logiciels et outils VMware existants tout en profitant de la présence mondiale et de la gamme de services d’AWS. Cette offre alléchante ne sera toutefois pas disponible avant la mi-2017. Quant à sa tarification, elle sera publiée peu avant la date de disponibilité générale.

Pat Gelsinger, CEO de VMware, a fait monter sur scène lors de la plénière d’ouverture une vieille connaissance en la personne de Mike Clayville, un ancien de VMware aujourd’hui VP en charge du commerce au niveau mondial chez AWS. Ce dernier a déclaré « Ce partenariat allie le meilleur des deux mondes, le cloud privé et son champion (VMware) et le champion du cloud public (AWS). Tous les clients trouveront leur bonheur dans cette offre très horizontale : ils ne peuvent qu’y voir des opportunités de business renforcées ».

Cet accord a été rendu possible notamment grâce à l’évolution de la perception du cloud par VMware : « L’importance du cloud a beaucoup changé », explique Pat Gelsinger. « Et en outre, il nous fallait le faire, pour offrir de nouveaux services à nos clients. Et cela n’a pas pu se faire plus tôt car il y a deux ou trois ans à peine, nous n’avions même pas encore d’idée du comment construire cette offre », avoue-t-il. Mike Clayville est très optimiste : « Nous pensons que la solution va être adoptée très largement, par des entreprises de tous les secteurs. Et s’il s’avère que les clients ont besoin de plus de puissance et donc de datacenters, nous investirons. Résilience, sécurité et performance sont très importants pour nous. En outre, ce partenariat est très stratégique et unique : VMware n’en a pas d’autre de ce niveau là, que ce soit avec IBM ou avec d’autres fournisseurs de cloud ».

Benoît Herr
Journaliste spécialisé dans les NTIC depuis plus de 20 ans --- Benoît Herr est intervenu sur de nombreux supports de presse informatique professionnelle, dont Le Monde Informatique, Solutions IT & Logiciels ou encore CXP Infos. Actuellement directeur de la rédaction du site magazine erp-infos.com, il est aussi le rédacteur en chef de La Lettre du Cloud. Animateur et organisateur de conférences et débats, il intervient aussi en conseil en communication auprès des entreprises du secteur.

Articles similaires

Haut de page