Amazon Web Services Rend son nuage encore plus elastique

Amazon Web Services, la division infrastructure du cybermarchand planétaire vient d’enrichir son service Web ECS (Elastic Compute Cloud) de trois nouvelles fonctionnalités : CloudWatch pour surveiller le trafic de son serveur tout en laissant le système d’auto-ajuster en fonction de ses besoins, Auto Scaling qui permet d’apporter automatiquement à la hausse où à la baisse et selon des paramètres définis le nombre d’instance de serveur d’EC2 nécessaires afin de maintenir une qualité de service adéquate et Elastic Load Balancing, un répartiteur de charges de trafic. Disponibles en version bêta, l’objectif est de permettre aux développeurs de se concentrer sur l’application et aux entreprises de s’occuper de leurs affaires en perdant le moins de temps possible à gérer l’infrastructure. AWS a également lancé un service d’Import/Export. Il offre la possibilité aux développeurs d’envoyer directement leurs données sur disques durs afin que ces dernières soient hébergées plus rapidement sur les serveurs Amazon S3 (Simple Service Storage).

Sur son blog officiel, l’équipe explique que la capacité des disques durs augmente plus rapidement que la bande passante des connexions Internet, d’où la difficulté croissante de migrer ses données sur les serveurs de la société. La mise en ligne d’un téraoctet de données via une connexion haut-débit à 1,5 Mbits/s prendrait plus de 82 jours expliquent les ingénieurs. Une fois le disque dur envoyé, les fichiers sont copiés, puis le disque est retourné à l’expéditeur.

Top