Les Top Predictions de Gartner pour 2012 et au delà

par Hervé Baconnet

Selon les analystes de Gartner, le grand défi de 2012 pour les entreprises sera l'augmentation du volume d'information disponible. Les organisations IT doivent faire face à de grandes mutations dans le contrôle des systèmes et vont avoir des difficultés à garantir la cohérence et l'efficacité des données. De plus, aucune aide régulatrice n'est à attendre dans un avenir proche, ce qui laissera  chaque business bien seul au moment de décider de la manière de gérer au mieux l’avènement du « big data ».


Voici les Top Predictions pour 2012:

  • D'ici 2012, les services cloud low-cost vont cannibaliser jusqu'à 15% des revenus des leaders de l'externalisation et vont affecter la perception commune des tarifs et de la valeur des services IT.
  • La bulle d'investissement autour du marché des réseaux sociaux grand public, où la  concurrence est extraordinairement rude, explosera en 2013. L'explosion de celle autour des sociétés de logiciels sociaux d'entreprise, qui luttent pour atteindre une masse critique et qui doivent faire face à l'arrivée de mastodontes comme Microsoft, IBM, Oracle, Google ou VMware, suivra en 2014.
  • D'ici 2016, au moins 50% des utilisateurs de mail d'entreprise y accéderont essentiellement à travers des navigateurs, des tablettes ou des mobiles à la place des desktops, ce qui augmentera la pression sur les fournisseurs, obligés de présenter un portfolio croissant de services collaboratifs, dont la messagerie instantanée, le web conferencing, le réseau social et les espaces de travail partagés.
  • D'ici 2015, les projets de développement d'applications mobile visant les smartphones et les tablettes, qui vont capter 90% de la croissance nette d'adoption des appareils pour les 4 prochaines années, seront quatre fois plus nombreux que les projets PC natifs.
  • D'ici 2016, 40% des entreprises, avant d'utiliser tout type de service cloud, vont exiger comme condition pré-requise les résultats de tests de sécurité indépendants, ce qui poussera un système de certification par des vendeurs de sécurité tierces renommés.
  • D'ici 2016, plus de 50% des Global 1000 Companies auront stocké des données clients sensibles dans des public clouds, contre 20% aujourd'hui (dans des structures hybrides combinant les solutions onpremise avec des services public ou private cloud).
  • D'ici 2015, dans beaucoup d'entreprises, 35% des dépenses IT seront gérées à l'extérieur du budget du département IT : avec l'arrivée d'une nouvelle génération de managers et d'employés rompus aux nouvelles technologies, beaucoup de projets IT vont devenir de simples projets business avec des managers aux manettes.
  • D'ici 2014, 20% de la production de produits finis venant d'Asie et consommés aux USA va être déplacée vers le continent américain, du fait des risques politiques, économiques, environnementaux et d'approvisionnement.
  • D'ici 2016, l'impact financier du cybercrime va croître de 10% par an, du fait de la découverte permanente de nouvelles vulnérabilités, accompagnant la croissance de la demande en services cloud et en appareils possédés par les employés.
  • D'ici 2015, pour 80% des services cloud, les coûts énergétiques seront isolés dans les contrats et seront rajoutés comme un élément variable.
  • D'ici 2015, plus de 85% des organisations du Fortune 500 ne vont pas réussir à exploiter efficacement l'avènement du « big data » car la plupart des entreprises ne sont pas bien préparées à cette explosion des volumes, de la complexité, de la variété et de la rapidité de livraison des données.
Top