Le Top 10 des acquisitions IT 2011

D’après un article de Rob Preston,  Information Week

L'année 2011 n'a pas été marquée par des fusions-acquisition gigantesques dans le domaine IT mais l'activité a tout de même été vigoureuse et guidée par les grandes tendances suivantes: SaaS, mobilité, Big Data et réseaux sociaux. Google à lui tout seul a acheté plus de 20 sociétés, tandis que HP, Oracle, SAP, Dell et Microsoft ont renforcé leur portfolio par des acquisitions


Ce Top 10 2011 n'est pas un classement financier et n'inclut pas les gros accords orientés équipementiers, à l’image de Western Digital rachetant Hitachi Global Storage Technologies pour $4,3 milliards ou Texas Intruments s'offrant National Semiconductor pour $6,5 milliards.

10. VMware et Socialcast:après avoir racheté Slide Rocket (logiciel de présentations) et Zimbra (logiciel email open source), le leader de la virtualisation VMWare a succombé à la fièvre « social business » en s'offrant Socialcast, logiciel de communications et de collaboration basé sur le cloud.

9. SAS Institute et Assetlink:le rachat d'Assetlink et de son logiciel de « gestion des ressources marketing » par SaS a suivi celui d’Unica par IBM ($480 millions) et celui d'Aprimo par Teradata ($525 millions). Il est représentatif d'une tendance importante : l'utilisation des analyses dans les campagnes publicitaires et autres programmes marketing pour prouver et affiner leur efficacité.

8. Dell et Force10:après Compellent Technologies, fournisseur de virtualisation du stockage,  acheté en décembre 2010 pour $960 millions, c’est le vendeur de commutation Force10 Networks, dont la part de marché (1%) est faible mais la technologie prometteuse, qui finit d’assoir la crédibilité de Dell comme fournisseur de centres de données, aux côtés de Cisco, HP et Brocade.

7. Microsoft et Skype:cette acquisition du logiciel de videochat pour $8,5 milliards est une nouvelle preuve que les frontières entre l'IT grand public et l'IT d'entreprise se brouillent. Dans la même veine, 2012 verra-t-il enfin Microsoft acheter Yahoo ?

6. Oracle et RightNow:Oracle s'est offert, pour $1,5 milliard, un fournisseur CRM SaaS concurrençant ses propres produits, dont la suite logicielle Fusion et son option CRM basée sur le Cloud et la version hébergée de PeopleSoft !

5. Salesforce.com et Radian6:ça n’est pas l'acquisition la plus onéreuse de l’année ($320 millions en actions et en cash) mais stratégiquement l’une des plus chaudes: Salesforce pousse son agenda “entreprise sociale” en s'offrant Radian6, fournisseur de services d'analyse et de surveillance des médias sociaux, devenu depuis la base du Cloud de Marketing social de Salesforce.

4. AT&T et T-Mobile:le plus gros accord de l'année ($39 milliards) est toujours en suspens, les concurrents, régulateurs et politiciens ayant bloqué la fusion des opérateurs mobiles n°2 et n°4 aux USA. Deux accords aux implications plus immédiates: l'acquisition par Verizon pour $1,4 milliards du pionnier Cloud Terremark et celle du fournisseur de services Cloud et hébergés Savvis pour $3,7 milliards par CenturyLink, opérateur télécom n°3 aux USA depuis sa fusion avec Qwest.

 3. Google et Motorola Mobility: l'acquisition, 2ème deal financier de l'année ($12,5 milliards), n’a pas encore été jugée réglementaire mais elle démontre que Google veut se mesurer à Apple, ainsi qu’à RIM et Microsoft/Nokia à un degré moindre, en tant que fournisseur d'appareils mobiles hautement intégrés. Ce rachat permettrait également de mettre la main sur le portfolio de brevets de Motorola, dans un contexte de procès pour contrefaçon intentés par Apple et Microsoft.

2. HP et Autonomy:laplus grosse acquisition d'entreprise logicielle de 2011 ($10,3 milliards), a été jugé très onéreuse par ceux qui y ont décelé la crainte d’HP de laisser passer tous les trains mais Autonomy était une bonne cible comme leader du logiciel de gestion du contenu d'entreprise.

1. SAP et SuccessFactors:après sa première et décevante tentative SaaS: Business ByDesign, pour les PME, SAP s’offre pour $3,4 milliards, SuccessFactors, un fournisseur de logiciel de RH, de recrutement et de collaboration basé sur le Cloud.

Hervé Baconnet

Top