19 millions d’euros d’investissement dans cinq projets de cloud computing

Eric BESSON, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, et René RICOL, commissaire général à l’Investissement ont annoncé 19 millions d’euros d’investissement dans 5 projets de recherche et développement dans le domaine de l’informatique en nuage (cloud computing).


« Le développement en France d’une offre compétitive de cloud computing répond à un enjeu de maîtrise de nos infrastructures informatiques et de nos données. L’industrie du cloud computing va occuper dans les prochaines années la position qu’occupait la production du charbon et de l’acier après la guerre : celle d’une industrie stratégique qui irrigue l’ensemble de notre économie », a souligné Eric BESSON

L’informatique en nuage représente une évolution majeure des usages et de l’organisation des systèmes d’information. Son utilisation permet aux entreprises d’accroître leur compétitivité, par une baisse des coûts informatiques, et une meilleure qualité de service. En outre, ce secteur va générer de nouveaux services, accessibles à la demande et à distance, portés par un marché en croissance de 25% par an.

C’est pourquoi le gouvernement a lancé, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, l’appel à projets de recherche et développement « informatique en nuage –  cloud computing ». Son objectif est de soutenir les technologies qui permettront l’émergence des infrastructures informatiques de demain.Parmi les 18 projets déposés en réponse à cet appel, 5 projets ont été sélectionnés et bénéficieront d’un soutien public de 19 millions d’euros. Ces 5 projets représentent un investissement total en recherche et développement de 50 millions d’euros.

Les projets retenus sont les suivants :

-la « plate-forme d’ingénierie logicielle » (projet CloudForce porté par Orange Labs), permettra le développement collaboratif et la gestion d’applications s’appuyant sur de multiples infrastructures d’informatique en nuage ;

-les « outils de portage d’applications » (projet CloudPort porté par la PME Prologue), faciliteront la migration des logiciels d’une entreprise vers le modèle de l’informatique en nuage ;

– e projet « d’infrastructure logicielle haute performance » (projet Magellan porté par Bull), servira de base pour offrir les performances du calcul intensif à la demande et à distance ;

– le projet de « nuage communautaire » (projet Nu@ge porté par la PME Non Stop Systems), développera des solutions de mutualisation d’infrastructures et de compétences de plusieurs PME pour offrir des services innovants ;

– le projet de « nuage pour les établissements d’enseignement supérieur » (projetUnivCloud porté par INEO), mettra les technologies du cloud au service des universités et des collectivités.

Ces projets regroupent une grande variété d’acteurs : concepteurs de systèmes informatiques, opérateurs de télécommunication, éditeurs de logiciel, intégrateurs de technologies, laboratoires de recherche et un nombre important de PME innovantes. Une large part des développements sera diffusée sous modèle de logiciel libre.

Un deuxième appel à projets sur l’informatique en nuage a été lancé le 21 juillet dernier dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir. Les résultats seront communiqués début 2012.

Top