Rapport Salzman : Un cloud un peu nuageux

Le thème du cloud est à la mode. Selon le Gartner les DSI classent le cloud en tête de leurs préoccupations aux côtés des réseaux sociaux, de la mobilité et de la gestion de l’information. Le Ministère de l’Industrie a mis le cloud au cœur de sa stratégie informatique (voir le Plan France numérique 2012-2020, Bilan etPerspectives, pages 12 et 13, voir ci-dessous) ……


En France, on s’intéresse plus à la mise en place de l’infrastructure du cloud qu’aux applications et aux utilisateurs. C’est l’objet du projet Andromède qui dispose d’un budget de 300 millions d’euros . ….

…..

Parallèlement le Ministère de l’Industrie a lancé différents appels à projets comme le développement d’une plateforme d’ingénierie logiciel orientée cloud (CloudForce), la réalisation d’outils de portage d’application (CloudPort), la mise en œuvre d’infrastructure logicielle haute performance (Magellan), la création d’un cloud communautaire (Nu@ge) et un cloud destiné à l’enseignement supérieur (UnivCloud). Ce dernier projet regroupe 23 établissements de la région parisienne et concerne à terme 500.000 étudiants.   

Mais on ne sait toujours pas quelles seront les applications qui seront mises en œuvre sur ces systèmes informatiques. Or le développement du cloud ne peut se faire sans qu’il existe des applications originales et intéressantes. Est-ce que l’affirmation que les données resteront sur le territoire national sera suffisant pour entrainer un développement aussi rapide ? 

http://rapportsalzman.blogspot.com/2012/02/un-cloud-un-peu-nuageux.html

Top