Baromètre Cloudwatt – TNS Sofres

Cloudwatt dresse un état des lieux de la perception qu’ont les PME et TPE françaises du cloud computing. Même si le taux d’adoption reste faible, puisque 5 % des TPE-PME utilisent aujourd’hui le cloud (15 % des PME de 50 à 99 salariés), cette étude montre qu’il pourrait évoluer rapidement, simultanément à l’évolution du marché en France.


Cloudwatt présente les résultats du 1er baromètre réalisé avec TNS Sofres sur la connaissance et l’utilisation de la puissance du cloud computing dans les entreprises françaises (TPE-PME).

L'enquête réalisée en septembre 2012 auprès d’un échantillon de 800 dirigeants de TPE et de PME, représentatif des entreprises de 0 à 249 salariés.

En termes de connaissance du cloud computing, 32 % des TPE-PME interrogées affirment connaître cette nouvelle architecture informatique. Ce chiffre est plus élevé pour les PME, qui sont 43 % à connaître le cloud.

Les entreprises implantées en Ile de France et celles de 50 à 99 salariés ont un niveau de connaissance du cloud plus élevé que les autres.

14 % de ces entreprises connaissent bien le cloud mais ne l’utilisent pas actuellement, tendance qui montre que le marché du cloud est en train de se structurer et que les offres proposées doivent respecter et prendre en compte l’écosystème et l’architecture de chaque entreprise, afin de répondre au mieux à leurs attentes.

65 % des entreprises qui connaissent le cloud et la quasi-totalité des entreprises qui l’utilisent pensent que cette pratique est amenée à se généraliser, alors que 29 % d’entre elles seulement considèrent que c’est une mode passagère.

L’image du cloud computing reste encore approximative pour la plupart de ces entreprises. Même si 47 % d’entre elles pensent que la France doit jouer un rôle important dans le cloud computing, 55 % ne le perçoivent pas comme pouvant être une économie de coût pour leur entreprise – seules 63 % des PME le perçoivent – et 66 % ne le voient pas comme un outil de croissance.

Les résultats ci-dessous portent sur les 32 % de TPE-PME qui connaissent le cloud

Parmi les entreprises interrogées, 74 % seraient prêtes à faire un choix français, plutôt qu’européen ou américain pour leur solution de cloud computing, pour un prix et un niveau de service égaux. Il s’agit ici d’un choix délibéré et exempté des contraintes liées à certaines exigences réglementaires. Preuve en est : 71 % de ces entreprises connaissent mal les obligations légales qui imposent de garder leurs données sensibles sur le sol français ou européen et 55 % des TPE ne connaissent pas le Patriot Act.

La sécurité des données : critère fondamental dans un projet de cloud

Avec la multiplication des failles de sécurité des données dans le milieu informatique, les TPE-PME sont 76 % à considérer ce critère comme un frein à l’utilisation du cloud. Les autres points de résistance sont le manque de transparence et le manque de clarté contractuelle.

Ces obstacles confirment la nécessité pour les entreprises françaises d’avoir des données hébergées en France et de bénéficier de solutions transparentes, garantissant l’effacement de ces informations.

Principaux freins à l’utilisation du cloud computing (pour les 32 % d’entreprises qui connaissent le cloud)

 

Top