AWS Redshift disponible, réaction de Dalibo

Le datawarehouse Redshift de AWS est disponible depuis le 15 février. L'occasion, pour Dalibo d'exprimer son opinion, notamment sur l'utilisation de PostgreSQL.


Redshift, le datawarehouse de Amazon Web Service est disponible depuis le 15 février, comme prévu. Le géant du Cloud l’avait annoncé lors de son événement Re: Invent fin novembre : RedShift entend apporter à coût réduit un service d’entrepôt de données, traditionnellement hors de prix. L’offre vient directement concurrencer les gros du secteur comme Terradata et Greenplum. A l’occasion de ce lancement, Damien Clochard, Directeur des opérations et co-fondateur de la société Dalibo (spécialiste français de PostgreSQL) a souhaité revenir sur le choix d’Amazon d’intégrer la base de données

PostgreSQL au sein de Redshift. « Cela confirme que PostgreSQL est en passe de devenir le Linux de la base de données» souligne-t-il.

Amazon a trouvé le moyen de paralléliser la base de données open source pour accélérer les requêtes effectuées en mode cloud et répondre aux besoins Big data des entreprises de toutes tailles.

«La licence BSD sur laquelle repose PostgreSQL n’oblige pas AWS à reverser ses efforts de développement à la communauté PostgreSQL, mais le modèle économique d’Amazon reposant sur le service et non la technologie, je ne serais pas surpris que PostgreSQL bénéficie bientôt de tout ou  partie de ce code innovant. En s’appuyant sur PostgreSQL, Amazon suit l’exemple de sociétés comme VMware, Yahoo, Netezza ou Greenplum  qui ont toutes développé des solutions sur la base du code de la base de données open source. PostgreSQL démontre une nouvelle fois sa capacité à être un moteur d’innovation à la fois pour le monde open source et le monde propriétaire » conclut-il.

Top