Le cloud public au service de la réduction des coûts, par Microsoft

À l'occasion de la conférence Microsoft Tech days, les clients du cloud de Microsoft ont eu l'opportunité de témoigner des avantages du cloud public, dans le cadre d'une stratégie de réduction des coûts.


 

Cyrille Guetin, directeur de la ligne de marché cloud chez Bouyghes Télécom, a expliqué la genèse de l'offre cloud de BT. Son imposante base d'1,5 millions de clients, ses compétences Télécom et son expertise IT en interne sont les trois ingrédients que l'entreprise a décidé de combiner pour proposer une offre Iaas tournant sur les plateformes Windows Azure, un service de sauvegarde de données (postes de travail et serveurs) et un service de conférence web. L'opérateur est bien placé pour connaître les attentes de ses clients, notamment les TPE et les PME, qui, dans un environnement économique compliqué, recherchent des solutions alliant agilité, factures prédictibles, liberté contractuelle et sécurité des données.

Aux yeux de BT, qui a pu mesurer pour ses propres projets internes les bénéfices du cloud public, ce type de solution répond à l'ensemble des besoins exprimés par ses clients. La business unit dirigée par Cyrille Guetin a été créée au printemps dernier et a pu lancer son offre public cloud 4 mois plus tard, avec un investissement très faible.

Talentsoft, éditeur de logiciel SaaS, spécialiste des processus RH, qui compte a la fois des clients grands Groupes (La Poste, Vinci, SNCF) et des clients ETI, s'est tourné vers le PaaS de Microsoft. Selon Joël Bentolila, directeur technique de Talentsoft, ses avantages résident dans le fait que l'offre intègre l'ensemble des licences et facilite ainsi grandement le développement, ce qui permet à TalentSoft de se concentrer sur son cœur de métier: les processus RH. "En créant nos offres dans Visual Studio puis en les déployant aisément dans Azure, quelle que soit la situation géographique de nos client, nous avons triplé notre productivité, tout en gagnant en rapidité de déploiement et en souplesse pour répondre aux à-coups de notre croissance."

François Tapin, DSI de Thélem, 19ème assureur français, a enfin illustré l'intérêt d'une offre SaaS public cloud pour un ETI  (1500 utilisateurs du système d'information, 285 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2012). "Nous avons l'habitude de développer des partenariats pour profiter de l'expertise de tiers et offrir à nos clients des services que nous ne pouvons assurer seul, par exemple dans notre cœur de métier, en nous associant avec Mondial Assistance. Nous voulions travailler dans cette direction concernant notre notre système d'information, en partageant avec d'autres clients un service pour réduire nos coûts. C est pourquoi nous avons choisi d'externaliser la messagerie de Thélem sur Microsoft Exchange Online".

D'ailleurs, face aux interrogations sur la sécurité des données et le coût pour l'assurer, François Tapin estime que le coût de la protection des données est également réduit en le mutualisant : «  Au sein de notre DSI, nous avions une personne responsable du SPAM : aujourd'hui, l'anti-spam d'Echange online s'en occupe de manière automatique.

Top