Le Cloud et le secteur public une réalité

IDC a réalisé pour Accenture et VMware un baromètre consacré à l'adoption du cloud computing dans le secteur public auprès de 60 structures publiques françaises.


L'enquête a été réalisée par téléphone en mai 2012 auprès de 60 structures publiques de grande envergure (plus de 2 000 salariés et disposant d'une infrastructure serveurs étendue) incluant des collectivités locales, ministères, conseils généraux, conseils régionaux, CHU, universités et établissements publics nationaux.

Les chiffres clés issus de l'étude :

-43% des structures publiques interrogées ont lancé des réflexions dans le domaine du Cloud Computing

– Près de la moitié des organisations se mobilisent. Le secteur public (94%), tout comme le secteur privé (96%), considère le Cloud comme une approche viable. Le Cloud communautaire est fortement identifié (25% des répondants) comme une alternative au cloud public (4%) et privé (71%) au sein du secteur public.

– Le socle de la virtualisation est installé : les organisations publiques interrogées ont fortement investi dans la virtualisation de leurs infrastructures au cours des 4 dernières années. 14% des structures publiques avaient déployé des environnements virtualisés début 2008, elles sont aujourd'hui 97% à utiliser la virtualisation comme vecteur de mutualisation et de consolidation de leurs environnements informatiques. Les 3% restant ont prévu de le faire dans les 6 prochains mois.

– Le niveau de déploiement se rapproche de ceux relevés dans le secteur privé (40% versus 50%). Même tendance pour la densité de machines virtuelles qui a atteint 13,6 environnements virtualisés par serveur physique  dans le secteur public contre 12,4 dans le secteur privé.

– Plus de la moitié des structures publiques (52%) vont renforcer la virtualisation de leurs environnements critiques. Les applications métiers arrivent en tête avec 93%, suivies de la messagerie électronique (59%) et des solutions de sécurité (52%).

– Evolution progressive vers une informatique orientée services et renforcement de l'automatisation

– La dynamique d'industrialisation de l'infrastructure et de communication avec les métiers est lancée.

– 43% des structures publiques ont déployé un catalogue de services et 55% d'entre elles ont lancé l'automatisation de certains services publiés dans le catalogue.

– A la différence du secteur privé au sein duquel la moitié des Directions Informatiques refacturent les coûts aux utilisateurs, seules 10% des structures publiques interrogées sont dans ce cas de figure. Les structures publiques doivent faire face à des enjeux importants liés au modèle de refacturation : le modèle organisationnel en silo et le cloisonnement des lignes budgétaires sont peu adaptés à un transfert des crédits d'une entité à une autre. Il se pose également, dans le cas d'un mouvement de mutualisation des ressources IT, la question de la prise de responsabilité.

 

Top