Quel modèle d’innovation pour la ville de demain? : l’exemple californien de sf.city() ;

San Francisco est-elle la capitale mondiale de l'innovation ? C'est ce que clame haut et fort l'actuel maire Edwin M. Lee, une affirmation de nouveau réitérée devant un parterre d'entrepreneurs et de professionnels du high-tech lors de la dernière conférence californienne TechCrunch il y a quelques semaines. 


L'ambition est claire : stimuler la croissance et le développement de la ville de San Francisco.

L'idée est de définir puis de mettre en place des solutions nouvelles aux problèmes auxquels la municipalité est traditionnellement confrontée : le champ d'action est tout autant technologique (au travers notamment de l'optimisation des infrastructures de transport et de l'organisation des services publics grâce aux Technologies de l'Information et de la Communication) qu'économique et social (citons la proposition de réforme des lois relatives à la taxation des sociétés installées dans la ville ou la création de nouvelles bourses académiques afin de motiver les nouvelles générations à considérer une carrière publique).

Les quelques 800 startups localisées dans son périmètre urbain ne sont pas là pour le faire mentir. Le célèbre investisseur californien Ron Conway annonce l'arrivée de l'entreprise Pinterest en centre-ville comme un signe révélateur de la migration massive des entreprises de haute technologie. San Francisco deviendrait-elle l'épicentre de la Silicon Valley ?

Si les chiffres le laissent à penser – la ville a connu une croissance de 30% des emplois de haute technologie entre janvier et septembre 2012 – les initiatives visant à renforcer cette tendance se multiplient : la création début 2012 de sf.city(); une organisation visant à renforcer le lien entre les équipes de la municipalité et les entreprises high-tech locales, en est un exemple parfait

sf.city();  une ligne de code? Ce n'est pas anodin : la San Francisco Citizens Initiative for Technology & Innovation est une organisation créée pour défendre les intérêts de la puissante communauté technologique de la Vallée et exploiter les synergies possibles avec la ville autour de la thématique centrale de l'action civique. Les équipes de sf.city(); – aujourd'hui sept ex-fonctionnaires chevronnés maîtrisant parfaitement les arcanes de la vie publique régionale – travaillent à promouvoir au quotidien les politiques d'innovation, notamment en matière de haute technologie, en collaboration étroite avec le gouvernement.

L'accent est mis sur la sécurité publique, le transport, la formation, l'innovation et l'éducation. En partenariat avec d'autres structures comme Code for America les jeunes talents sont identifiés, les startups prometteuses aidées, les solutions aux défis de la ville naissent lors d'événements ou de hackathons. Mais l'organisation ne perd pas de vue sa ligne directrice de défense des intérêts du secteur des hautes technologies. Comment ? Par exemple en favorisant le dialogue et le partage d'idées innovantes au sein de la communauté sf.city(), permettant ainsi aux 320 entreprises membres – on y croise des startups mais aussi des géants comme Google, Oracle ou Salesforce – de rester informées et interconnectées. Ou encore de proposer le savoir-faire de ces sociétés lorsque la municipalité fait part de ses ambitions et de ses besoins en matière d'efficience structurelle et du fonctionnement interne. Emploi et éducation sont des cibles privilégiées, mais les intérêts économiques survivent logiquement en toile de fond.

Source : Bulletin Electronique – Etats-Unis 

Top