La deuxième phase de croissance des services public cloud, selon IDC

Une nouvelle étude IDC prévoit que les dépenses globales en services public cloud atteindront $108 milliards d'ici 2017, contre $47,4 milliards en 2013, soit un taux actuariel de 23,5%, cinq fois celui de l'industrie IT dans son ensemble.


IDC annonce ainsi une 2ème phase de croissance, qui verra le cloud et les autres technologies de 3ème plateforme – mobile, social et Big Data – devenir plus interdépendantes et continuer à guider la croissance et l'innovation à travers toutes les industries qui s'appuient sur l'IT.

«  La première vague d'adoption de services cloud cherchait surtout à améliorer l'efficacité du département IT » indique Frank Gens, Analyste en chef d'IDC. « Le premier levier d'adoption ne sera bientôt plus la recherche d'économies mais l'innovation. Le cloud sera le cœur de nouvelles offres « business as a service » et sa valeur stratégique augmentera dramatiquement aux yeux de l'ensemble des dirigeants et non plus seulement des DSI»

Une facteur important de croissance des services public cloud est l'extension de la variété des options de déploiement, avec l'émergence d'offres Virtual Private Cloud, qui proposent les avantages du public cloud (économies, souplesse, rythme d'innovation) avec certaines des caractéristiques de sécurité et de contrôle du cloud privé. De la même manière, la concurrence et la marchandisation croissantes vont forcer les vendeurs à étendre leurs offres vers des services à plus fortes valeurs, à baisser leurs tarifs, réduire leurs marges et étendre le marché adressable de clients et de solutions.

IDC prévoit que les services public cloud vont guider 17% des dépenses IT en 2017 et représenteront la moitié de la croissance sur cinq catégories de technologies : applications, logiciels d'infrastructure système, PaaS, serveurs et stockage. Les SaaS resteront la catégorie de services public cloud la plus importante, avec 59,7% des revenus en 2017, les PaaS et SaaS, ayant pour leur part la plus forte croissance, avec

respectivement 29,7% et 27,2%. de taux actuariel. Les USA resteront le plus gros marché, avec une part déclinant de 56,9% en 2013 à 43,9% en 2017.

«  La manière dont les fournisseurs vont naviguer dans les deux ans nous en dira beaucoup sur le futur des leaders IT pour les vingt prochaines années » selon Frank Gens.

 

Top