Les résultats du Baromètre Cloud Computing de Scholè Marketing

Scholè Marketing – cabinet d’étude spécialisé sur les services IT – a réalisé en septembre 2013 une enquête approfondie auprès de 600 entreprises pour mesurer l’adoption des différents services de Cloud.

Constat: le Cloud Computing équipe un tiers de l’ensemble des entreprises… mais 2/3 des grands comptes. Mais le potentiel de développement du Cloud est considérable.


A charge pour les prestataires de clarifier la communication autour de leurs offres pour atteindre toutes les entreprises, y compris la masse importante des TPE et PME pour qui l’adoption des nouveaux services IT n’est pas forcément évidente.

Résultats

Au total, plus d’un tiers des entreprises de 6 salariés et plus utilisent au moins une solution dans le Cloud : Infrastructure as a Service (IaaS), Platform as a Service (PaaS), Software as a Service (SaaS) et/ou Cloud Telephony.

Figure 1 : Adoption du Cloud Computing

Source : Scholè Marketing, Baromètre du Cloud Computing 2013

 

Si le Cloud est présent dans les TPE et PME, les grandes entreprises sont très en avance dans le domaine : 2/3 des entreprises de 500 salariés et plus ont recours à des solutions Cloud.

Un développement inégal sur le territoire

L’enquête montre que l’adoption du Cloud en entreprise n’est pas homogène sur l’ensemble du territoire. Plusieurs régions sont clairement en avance (l’Est, la région parisienne et les régions de la zone Centre-Est) tandis que deux zones apparaissent en retrait (le Sud-Ouest et surtout le Nord, qui affiche le plus faible taux d’adoption).

Figure 2 : Adoption du Cloud Computing selon la région

Source : Scholè Marketing, Baromètre du Cloud Computing 2013

 

Ces écarts ne se superposent pas complètement à la répartition de l’activité économique dans l’hexagone, concentrée sur les régions parisienne, lyonnaise et PACA. Il y aurait donc dans certaines zones un déficit en matière d’offre de services de Cloud. Pour les prestataires, ce contexte laisse entrevoir des perspectives de croissance importantes à court terme !

Le Cloud est encore mal connu des entreprises

L’enquête de Scholè Marketing révèle que les entreprises ne connaissent pas bien le Cloud Computing. Environ un tiers des entreprises interrogées en ont entendu parler mais seule la moitié d’entre elles déclarent bien comprendre de quoi il s’agit. Du fait de ce manque de clarté, de nombreuses entreprises utilisent des services de Cloud sans même en avoir conscience !

Figure 3 : Notoriété de Cloud Computing

Source : Scholè Marketing, Baromètre du Cloud Computing 2013

 

Les entreprises se tournent principalement vers le SaaS

Autre constat de l’enquête de Scholè Marketing : le développement du Cloud se porte davantage sur les applications en ligne (SaaS) que sur les infrastructures informatiques externalisées (IaaS).

Figure 4 : : Adoption des services de Cloud Computing

Source : Scholè Marketing, Baromètre du Cloud Computing 2013

 

Fin 2013, près d’un tiers des entreprises utilisent des solutions SaaS pour des applications très variées : messagerie, gestion commerciale (CRM), bureautique, agenda, ressources humaines, gestion de stock, etc.

Le recours à des services de IaaS est en revanche beaucoup moins développé. Alors que les services de stockage en ligne tendent à se banaliser dans le grand public (Google Drive, DropBox, etc.), les entreprises apparaissent encore en retrait dans ce domaine. L’enquête révèle que moins de 10% des entreprises sont équipées d’une solution de sauvegarde à distance. Ces insuffisances créent des opportunités de développement pour les prestataires de services IaaS, en particulier pour les services de stockage et de sauvegarde dans le Cloud.

Les prestataires de services Cloud ont gagné la confiance de leurs clients

Le Baromètre du Cloud Computing fournit également une information majeure pour les prestataires de services de Cloud Computing : les entreprises équipées d’une solution de Cloud en sont très satisfaites. Que ce soit sur la qualité de service, la fiabilité des solutions, leur tarification, les fonctionnalités proposées ou le service client, l’immense majorité des entreprises s’estiment très satisfaites des services qu’elles utilisent. Chez les entreprises ayant recours à des infrastructures informatiques hébergées, les offres en mode Cloud (IaaS) suscitent même une satisfaction plus importante que les offres d’hébergement classique.

Figure 5 : Satisfaction vis-à-vis des infrastructures informatiques hébergées (Cloud et hébergement classique)

Source : Scholè Marketing, Baromètre du Cloud Computing 2013

 

Contact:

Nicolas Amestoy

Directeur des études

Tel : 01 71 16 15 80 / Mel : nicolas.amestoy@schole.fr

Top