Un Français sur cinq utilise le Cloud dans sa vie quotidienne

Le dernier baromètre Syntec Numérique BVA  montre que le cloud computing semble être l’outil idéal pour partager avec ses proches un même contenu, de n’importe quel endroit et sur plusieurs appareils. Il suscite en revanche encore quelques interrogations.


Selon ce baromètre, un Français sur cinq utilise aujourd’hui le cloud pour stocker ou partager sur Internet des documents numériques : photos, vidéos, agenda ou documents sont autant de contenus qu’ils veulent conserver.

Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 019 Français  les 6 et 7 mars 2014. L’échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Les avantages identifiés par les personnes interrogées sont :

  • 56% : un accès ubiquitaire à ses contenus, à n’importe quel moment
  • 42% : une garantie de sécurité si le disque dur ne fonctionne plus
  • 40% : un stockage supérieur à celui d’un ordinateur ou d’un disque dur externe
  • 40% : une visualisation des données sur tous ses écrans

 

Mais 50% des Français trouvent que leurs données sont mal protégées dans le cloud : ce résultat est essentiellement lié à de la  méconnaissance de ce nouvel environnement.

Les Français ont besoin d’être rassurés quant à la confidentialité de leurs données : un effort de pédagogie doit être fait pour continuer à les convertir, non seulement sur les bénéfices, mais aussi sur la sécurité apportée par le cloud. Convaincus de l’utilité de cette nouvelle pratique, les Français veulent savoir que leurs données privées sont protégées sur l’ensemble de leurs terminaux (ordinateur, tablette ou smartphone). Lever cette crainte sera un levier fort pour les accompagner vers le cloud.

 

« Notre baromètre démontre que le Cloud Computing est de plus en plus présent dans les usages des Français. Lorsqu’on les interroge sur leur utilisation personnelle pour stocker ou partager des documents numériques, nous réalisons qu’ils sont déjà un sur cinq à recourir au cloud. Ce taux de pénétration est très prometteur pour une innovation aussi récente : il ne peut qu’augmenter. Notre rôle est de les accompagner dans ces nouveaux usages qui, nous en sommes convaincus, sont l’un des éléments clés du virage numérique que la France a pris », commente Bruno Vanryb, président du collège éditeurs de Syntec Numérique

Top