Une plate-forme Open Data pour la Ville de Bruxelles

En avril 2014, La Ville de Bruxelleselle  a mis en ligne une plate-forme créée par OpenDataSoft, un outil permettant de mieux exploiter ces jeux de données publiques ouvertes.


OpenDataSoft,développe une plate-forme en ligne complète conçue pour la transformation rapide et économique de tous types de données en services innovants (APIs, visualisations de données, monitoring en temps réel) sans aucune limite de volumétrie. Sa mission : faciliter la publication, le partage et la réutilisation de données par les utilisateurs métiers.

 

La volonté de la Ville de mettre en place une ville numérique au service de tous s’est trouvée confortée dans le programme de législature 2012-2018 qui prévoyait de : Mettre en ligne systématique les données publiques de la Ville en format numérique, dans un esprit “OpenData”

 

Pour doper la fourniture par l’administration et l’utilisation des jeux de données par tous, il importait de disposer d’un outil permettant de les héberger aisément, de les présenter sous différentes formes et de les proposer au téléchargement dans plusieurs formats (csv, JSON, xls, GeoJSON, shapefile).

Cet outil devrait également permettre de mieux visualiser les données avec l’affichage pour chaque jeu de données d’un tableau et, éventuellement, d’une carte (OpenStreetMap www.openstreetmap.org/) ou de graphiques.

 

Les tableaux, cartes et graphiques peuvent être “encapsulés” dans des sites comme celui de la Ville (permettant ainsi d’éviter le double encodage) ou tout autre site (de presse par exemple) ou blog intéressé par cette information.

 

En utilisant le moteur de recherche interne ou la 
recherche par “facettes” (permettant de sélectionner 
la langue, le producteur de l’information, un 
thème, un mot-clé…), le visiteur peut accéder aisément aux informations qui l’intéressent.

 

Des jeux de données variés

Ce sont près de 70 jeux de données qui sont maintenant à disposition avec une grande variété de thèmes. On peut par exemple prendre connaissance de la localisation de toute une série de services, du classement des livres empruntés dans les bibliothèques de la Ville, localiser les emplacements de stationnement pour les personnes à mobilité réduite, ou observer l’évolution de la population bruxelloise depuis 1921 (ou de la population scolaire depuis 2003), et même des projections de la population (notamment des seniors) jusqu’en 2024.

Si la majorité des jeux de données sont d’origine communale, d’autres sont proposés à partir de services fédéraux ou régionaux.

Avec la mise en place de cette plate-forme gérée à partir de GIAL (www.gial.be), la Ville de Bruxelles conforte son rôle de pionnier en Belgique dans le domaine de l’Open Datacommunal, au même titre que les villes de Gand, Anvers et Courtrai.

Top