Un nombre croissant d’entreprises prévoit de renforcer la sécurité des accès avec un outil d’authentification multi-facteurs

Selon l’étude annuelle réalisée par SafeNet, de plus en plus d’entreprises prévoient d’adopter des solutions d’authentification mobiles ou basées sur le cloud pour sécuriser des effectifs nomades en constante augmentation.
L’augmentation des risques de sécurité et la volonté d’accéder à des applications et services de manière transparente et sécurisée, à tout moment et à partir de n’importe quel appareil, ont contribué à l’adoption croissante des solutions d’authentification. Telle est la principale conclusion d’une nouvelle étude publiée sous le titre 2014 Global Annual Authentication Survey par SafeNet. Cette enquête révèle que plus d’un tiers des entreprises ont à présent recours à la technologie d’authentification multi-facteurs pour assurer à leurs utilisateurs un accès transparent et sécurisé à partir d’un large éventail d’appareils et de lieux, ce qui représente une hausse par rapport à 2013.

Cette étude montre qu’un nombre croissant d’entreprises adoptent l’authentification multi-facteurs au bénéfice d’un nombre également croissant d’utilisateurs. Ses conclusions confirment les résultats d’une enquête récemment publiée par le cabinet 451 Research, selon laquelle le contrôle d’accès et l’authentification représentent les principaux soucis et priorités des DSI. Alors que 57 % de l’ensemble des vulnérabilités de données enregistrées en 2013 sont le fait d’initiés malveillants, l’authentification multi-facteurs réduit le risque que des utilisateurs non autorisés puissent consulter des informations sensibles, tout en permettant aux employés de l’entreprise d’accéder à leur guise aux ressources de leur société.

Parmi les principaux enseignements de l’enquête, on note que l’authentification dans le cloud commence à s’imposer : 33 % des entreprises déclarent préférer l’authentification basée sur le cloud, contre 21 % l’année dernière – soit une progression de 50 %. Et 33 % des entreprises sont à présent ouvertes au cloud pour déployer des solutions d’authentification. En ce qui concerne l’utilisation de l’authentification forte pour les appareils mobiles avec accès aux ressources de l’entreprise, la majorité des réponses sont regroupées aux deux extrémités de l’échelle, faisant état de pratiques polarisées. Près de 40 % des entreprises ont déclaré que moins de 10 % des employés doivent utiliser l’authentification forte, tandis que plus de 20 % indiquent que 90 à 100 % des utilisateurs en ont actuellement besoin. Il est intéressant de souligner que ces chiffres devraient évoluer de façon sensible : 33 % des personnes interrogées prévoient en effet que 90 à 100 % des utilisateurs nécessiteront une authentification forte au cours des deux prochaines années, tandis que seulement 15 % suggèrent que cette proportion sera inférieure à 10 %, ce qui souligne l’importance croissante de l’authentification mobile.

L’évolution vers l’authentification mobile nourrit également la « dématérialisation » des tokens d’authentification. L’étude révèle que l’utilisation de solutions d’authentification logicielles est passée de 27 % en 2013 à 40 % en 2014, un pourcentage qui devrait atteindre 50 % en 2016. A contrario, l’utilisation de solutions d’authentification matérielles a chuté de 60 % en 2013 à 41 % en 2014.

Top