La start-up Wistiki valorisée 1,5 millions d’euros après 4 mois d’existence

Les frères Lussato (Bruno, Théo et Hugo), issus de l’EDHEC et de Centrale Lyon, ont trouvé un moyen de ne plus perdre leurs affaires, en développant un objet connecté surprenant, le Wist.

Après avoir réalisé la plus grosse levée de fonds pour une start-up high-tech sur un site de financement participatif en France, avec 81 000 euros de préventes sur My Major Company, ils viennent de finaliser une augmentation de capital auprès d’investisseurs privés, valorisant Wistiki 1,5 millions d’euros et permettant à l’entreprise d’envisager une fabrication «made in France».

Wistiki a inventé le « Wist », un petit accessoire design et léger, que l’on accroche ou colle à tout ce que l’on ne veut plus perdre: clés, portefeuille, voiture, pour les personnes un peu désordonnées ou les personnes âgées atteintes de troubles de la mémoire.

Wist fonctionne avec la technologie Bluetooth Low Energy et est constamment connecté à l’application Wistiki, téléchargeable gratuitement depuis un Smartphone, pour l’instant équipé d’iOS, disponible bientôt également sur Androïd. Les Wists sont exclusivement en prévente sur le site wistiki.com (19,90 euros prix unitaire, et dégressif par packs).

L’application Smartphone donne à l’utilisateur la dernière localisation GPS enregistrée de son objet, puis, une fois qu’il s’en est rapproché, permet de connaître plus précisément la distance à l’objet (zone de détection de 30 mètres) et de faire sonner le Wist. La laisse électronique avertit l’utilisateur lorsqu’il s’éloigne de plus de 30 mètres de son objet, s’il décide d’activer cette option.

Top