Salesforce caracole toujours dans le vert

Les chiffres du troisième trimestre 2015 du géant américain sont toujours insolemment bons, sauf, comme toujours, le résultat net par action, qui se solde par une perte estimée entre 0,09 et 0,10 dollars par action en GAAP (Generally Accepted Accounting Principles) et grimperait à entre 0,13 et 1,14 dollars par action en non-GAAP.

Salesforce a fait de ces résultats négatifs pour ses actionnaires une stratégie sur la durée, qui semble lui sourire puisque son chiffre d’affaires sur le troisième trimestre 2015 se monte à 1,38 milliard de dollars, soit une progression de 29 % par rapport au même trimestre de l’année fiscale 2014. Les revenus reportés sont de 2,22 milliards de dollars, en progression de 28 % et si l’on y intègre les éléments non facturés, ils grimpent à environ 5,40 milliards, soit une augmentation du même ordre d’idée. Les liquidités générées, en revanche, ont été de 123 millions de dollars sur le trimestre, soit une baisse de 11 % en année glissante. L’ensemble des liquidités de Salesforce se monte à 1,83 milliard.

Les prévisions de chiffre d’affaires pour l’année fiscale 2015 se situent entre 5,365 et 5,37 milliards de dollars et les premières estimations de chiffre d’affaires pour 2016 oscillent entre 6,45 et 6,50 milliards de dollars. Marc Benioff, CEO, enfonce le clou : « Salesforce.com reste l’entreprise de logiciel affichant la plus forte croissance avec une progression de 30 % de son chiffre d’affaires et de ses revenus reportés. Compte tenu du succès de notre plate-forme client, je suis heureux d’annoncer que notre chiffre d’affaires pour l’année fiscale 2016 pourrait atteindre 6,50 milliards de dollars ».

Top