Esker rachète CalvaEDI

Depuis sa création en 1997, CalvaEDI est un des acteurs qui a démocratisé les technologies EDI en France. En faisant le choix de construire son développement intégralement sur des revenus récurrents liés à l’utilisation de sa plateforme, CalvaEDI a inauguré un nouveau modèle économique, très proche de celui du cloud. La société a développé une suite de services dédiée aux métiers du transport et de la logistique et a pris le leadership sur ce secteur en France.

Basée à Paris, CalvaEDI a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires estimé à 2,3 M€ en croissance de 5 %. Compte tenu de la très forte récurrence de ses revenus, d’une structure de coûts légère et donc d’une très forte rentabilité, l’acquisition de CalvaEDI est immédiatement relutive pour le groupe Esker. Les synergies d’intégration viendront encore renforcer l’intérêt financier de l’opération.

L’acquisition de 100 % des titres Calva EDI sera financée à la fois par la trésorerie d’Esker, par l’utilisation (à hauteur de 20 %) d’actions propres acquises sur le marché et enfin par un soutien bancaire dont le concours de BPI France. Pour affirmer leur confiance dans le succès de l’alliance de CalvaEDI avec Esker, les actionnaires cédants se sont engagés sur un plan de conservation de leurs titres sur deux ans.

CalvaEDI continuera d’exercer ses activités sous son nom comme une entité autonome du groupe Esker. De nouveaux services seront progressivement développés en commun afin d’accélérer la croissance de l’entité et d’offrir aux clients le bénéfice de l’intégration des technologies EDI.

Retour en grâce de l’EDI

L’Echange de Données Informatisé (EDI) permet aux entreprises de transmettre des informations (commandes, factures, ordres de transport) de façon totalement automatisée, réduisant ainsi drastiquement les coûts tout en augmentant la fiabilité des échanges. Jusqu’à présent, pour des raisons liées à des difficultés de mise en œuvre, l’EDI bénéficiait essentiellement aux très grandes entreprises intervenant dans des domaines d’activité à très hauts volumes avec un fort degré d’intégration (grande distribution, automobile, chimie, etc.).

L’avènement des technologies Internet combiné avec les évolutions législatives et réglementaires sur l’échange de factures dans les secteurs publics et privés, replace l’EDI au cœur des stratégies de dématérialisation de toutes les entreprises. Esker considère que l’EDI viendra de plus en plus souvent compléter les technologies habituellement mises en œuvre par ses clients dans leurs projets de dématérialisation. Le groupe ambitionne d’ouvrir l’utilisation de ces technologies aux ETI et aux entreprises d’autres secteurs, à la fois par des acquisitions ciblées et par la conclusion d’accords avec des partenaires technologiques.

Cette opération reste soumise aux procédures d’audit habituelles et devrait être définitivement conclue au cours du mois d’avril 2015.

Top