L’Agence Spatiale Européenne (ESA) conçoit une plateforme de cloud privé en collaboration avec Red Hat

L’Agence Spatiale Européenne (European Space Agency : ESA) a développé une infrastructure de cloud privé sur site pour offrir à sa communauté d’utilisateurs des services IT avancés. Basée notamment sur Red Hat Enterprise Linux, l’infrastructure dépasse déjà les attentes de flexibilité et de fiabilité de l’ESA. Encouragée par ces résultats, l’agence a déployé une infrastructure similaire dans un autre datacenter.

L’ESA a pour mission de veiller à ce que les investissements consacrés aux activités spatiales profitent à tous les citoyens européens. Son personnel et ses prestataires de services administrent l’infrastructure IT et les services nécessaires aux activités quotidiennes de l’agence. Ils fournissent des solutions avancées à quelques utilisateurs « premium », qui exigent une disponibilité totale des services. Le département informatique de l’agence supporte partout en Europe des utilisateurs ayant besoin d’un accès sans interruption à leurs applications spécifiques et à leurs données.

Pour satisfaire ces utilisateurs, l’ESA a décidé de développer une infrastructure cloud privé : l’ESA cloud. Basée sur des systèmes VCE et des serveurs lame x86, elle est entièrement administrée par Orange Business Services. Elle prend également en charge la plate-forme Red Hat Enterprise Linux.

L’ESA cloud permet au département informatique de l’ESA de proposer de nombreux services et environnements :

  • des environnements de test et de développement de logiciels ;

  • des environnements de retraitement des données satellitaires ;

  • des systèmes de gestion documentaire ;

  • des services IT professionnels plus classiques, pour les activités quotidiennes des différentes équipes.

L’ESA a collaboré avec Red Hat Consulting pendant l’implémentation et la configuration du système d’exploitation de Red Hat pour s’assurer du strict respect du cahier des charges : une étape essentielle compte tenu des exigences très spécifiques de l’ESA, qui a confronté l’équipe de Red Hat à des scénarios souvent inédits.

L’agence peut désormais fournir directement aux utilisateurs des environnements virtuels complexes, et ce en quelques minutes seulement, contre plusieurs mois auparavant. Cette agilité accélère la concrétisation des objectifs commerciaux et scientifiques de l’ESA. L’administration de l’ensemble des services est également simplifiée et optimisée par l’ESA cloud et sa nouvelle infrastructure, moderne, ultra virtualisée et Open Source. L’équipe informatique de l’ESA peut désormais suivre en temps réel la consommation de ressources informatiques des utilisateurs, ce qui l’aide à optimiser la capacité disponible et rationaliser la facturation aux clients internes.

Red Hat Enterprise Linux est l’un des systèmes d’exploitation de l’infrastructure cloud de l’ESA. Les services qu’il propose sont généralement destinés à des projets spécifiques qui génèrent d’importants pics de consommation des ressources sur de courtes périodes. Pour l’ESA, il est indispensable que ses utilisateurs aient systématiquement accès aux ressources dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin. C’est ce que garantit la nouvelle plate-forme de cloud privé.

Le projet cloud de l’ESA ne s’arrête pas là. Parallèlement au passage en production du site Frascati, une infrastructure similaire est en cours d’implémentation à Darmstadt, en Allemagne. Le nouveau site délivre des services comparables et constitue un environnement idéal pour la restauration après sinistre des données de l’ESA en cas de force majeure. L’agence travaille continuellement pour proposer toujours plus de services aux utilisateurs de son cloud.

Top