Une solution d’interconnexion de réseaux métropolitains

Ciena présente une nouvelle plateforme d’interconnexion de datacenters qui permet aux fournisseurs de services cloud et Internet ou aux opérateurs de datacenters d’ajuster rapidement la bande passante et d’assurer le transfert de données à haut débit, la migration de machines virtuelles et la sauvegarde/reprise d’activité entre des sites.

Appelée Waveserver, cette nouvelle plate-forme d’interconnexion empilable propose une capacité supérieure de 60 % par unité de rack et près de 20 téraoctets par fibre par rapport aux produits concurrents disponibles. Elle repose sur la technologie Wavelogic et intègre les principes des logiciels libres pour permettre l’automatisation et simplifier la gestion.

En outre, grâce à Emulation Cloud, un nouvel environnement ouvert de prototypage rapide, les fournisseurs de services réseau, les opérateurs de datacenters et les développeurs peuvent tester et affiner les applications avant leur ajout au réseau.

Dédié aux applications d’interconnexion de datacenters métropolitains taillés pour le Web, Waveserver est un système empilable hyper-compact qui procure une liaison à haut débit pour interconnecter plusieurs datacenters au sein d’une zone métropolitaine. Grâce à l’architecture OPn et un ensemble d’API ouvertes, les fournisseurs de services réseau peuvent programmer Waveserver manuellement ou à distance pour établir rapidement une connexion via tout périphérique intelligent. Le produit agit en tant que serveur de bande passante pour assurer un déploiement et un provisionnement de type serveur.

D’après Ovum, le chiffre d’affaires mondial global du marché de l’interconnexion de datacenters en 2014 a augmenté de plus de 16 %, atteignant 2,5 milliards de dollars. Près de la moitié des dépenses totales en 2014 provenaient de fournisseurs de services de communication, le segment des fournisseurs de services Internet présentant une croissance annuelle de 64 %. Ovum prévoit que le chiffre d’affaires mondial global va atteindre 4,2 milliards de dollars d’ici 2019.

 

Top