Plate-forme de débats sur les enjeux du numérique

En vue de l’élection présidentielle de 2017 et à l’initiative de Laure de La Raudière, député d’Eure-et-Loir, une plate-forme de débats sur les enjeux du numérique a été lancée.

Laure de La Raudière travaille à l’Assemblée Nationale sur les enjeux du numérique et sur la transformation de l’économie depuis 8 ans. Elle explique : « Voilà 8 ans qu’à l’examen de chaque texte de loi, lorsque l’on parle d’Internet et du numérique, il existe un décalage complet entre le ‘logiciel’ des politiques, leur volonté de vouloir protéger un monde ancien (sans y arriver) et les attentes de la société. C’est le syndrome Hadopi ou encore la guerre taxis/VTC : on construit des digues de sables, face au tsunami numérique. Cela ne peut plus durer ! »

Et de poursuivre : « La quasi-totalité des politiques ne comprend le numérique que comme un secteur économique en croissance. Ils se contentent de prôner un écosystème favorable au développement des start-up (financement, souplesse dans le droit du travail, droit à l’expérimentation, simplification) et défendent le déploiement du très haut débit pour tous. C’est bien. Mais c’est la partie émergée de l’iceberg. C’est la partie la plus facile. Elle est insuffisante. Appréhender le numérique, uniquement comme un secteur d’activité, c’est réfléchir comme en 2012, mais pas en 2017 !

Sur un autre plan, la plupart des politiques voient aussi le numérique et Internet comme un risque pour notre sécurité ou pour notre souveraineté. Ils se contentent de prôner toujours plus de contrôles sur Internet sans savoir si les dispositions prévues ont une quelconque efficacité. Aujourd’hui, il n’existe aucune vision politique des enjeux de transformation de notre société par le numérique.

Et pourtant, ce sont l’ensemble des politiques publiques qui va être impacté – la santé, l’éducation, la formation professionnelle, l’enseignement supérieur, le monde du travail et de l’emploi, la culture, la sécurité…

Le rôle du politique est de porter une vision d’avenir pour la France à l’ère du numérique, d’expliquer ces changements aux Français et leurs conséquences en matière d’organisation , d’organiser l’accompagnement et les formations appropriées, pour assurer la transition, sans laisser personne au bord du chemin ».

Laure de La Raudière s’est associée à Marion Delaigue, Jonas Haddad, David Lacombled et David Réguer pour animer le débat sur les enjeux du numérique en lançant la plateforme « Numérique 2017 – Tous Numérique ! ».

Sur cette plate-forme, le groupe anime une communauté de passionnés pour démocratiser les enjeux du numérique et faire des propositions pour l’élection présidentielle. Les premières réflexions sont issues de nos rencontres avec des think tank spécialisés sur le numérique : I-conomie, ACSEL, Renaissance Numérique.

Le blog est aussi ouvert aux contributeurs de bonne volonté, quelles que soient leurs sensibilités politiques, pour que la contradiction puisse avoir lieu.

Top